Kyrkillion


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un refuge

Aller en bas 
AuteurMessage
Accorus de KyrKillion
Elément de Feu - Grande Gardienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 447
Age : 24
Race : Humaine
Race du KyrKi : Dragonne
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 2 Pa 75 Pc
Niveau: 1
Expérience: 178 / 500

MessageSujet: Un refuge   Lun 27 Aoû - 14:27

Un refuge délabré de bois a moitié détruit, des fissures sur les murs, le sol craquant sont les marques qu'il est établi ici depuis des siècles, l'endroit idéal pour des âmes perdues de guerriers et de voyageurs décédés en essayant de gravire cette montagne. Le bruit du vent sifflant, entre par les vitres cassées. Cet endroit donne la chair de poule ... ~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyrkillion.forumsactifs.com
Tebnoludar Claddurden
Apprenti
avatar

Masculin
Nombre de messages : 23
Race du KyrKi : Phénix
Penchant : Bon

MessageSujet: Re: Un refuge   Sam 22 Sep - 14:34

Le vieu refuge, la maison des âmes, grand receuil des plaintes. Tout ces noms, aussi lugubre étaient-ils, figurait dans la liste de représentant de cet endroit maudit selon certain.Devant cette vieille cabane de bois se retrouvant au beau milieu de ce qui semblait presque être un brouillard éternel, un minuscule petit boisé ne regroupant qu'une vingtaine d'arbre à peine laissait la plupart des voyageurs aveugles faces à l'emplacement exacte ou encore à l'existence même de l'humble refuge. Il était le dernier avertissement avant la dernière route qui mènerait au sommet de Kyrkillion. Ici, une seule question vous était poser par l'ambiance et l'apparence des lieux: Pensez-vous être capable de franchir la dernière étape et en serez-vous réellement apte? Car le sentier des âmes pourrait être couteux.

Malgré cet avertissement bien sévère, beaucoups de gens continuait de s'y aventurer...et de ne jamais en revenir. Serais-ce leur trop plein de confiance en soi? Ou bien peut-être que l''oxygène, plus rare en altitude, les entrainaient tous à la folie!?! Qui le savait réellement de toute façon sinon eux-même. Ce qui était sur pourtant c'est qu'encore, en cette banale fin de journée, quelqu'un attendait devant l'entrer caché du sentier des âmes. Cet homme cependant, bien que plusieurs l'aurait classifié comme un fou à sa seul apparition, semblait être issu même de l'épais brouillard et de la fine froideure des lieux. Ses cheveux, longs et blancs, ainsi que ses yeux d'un orangé anormal aurait même pu avoir la propriété de le faire passé pour l'un des esprits de la route mais ses mouvements trop fluides, trop vrai, laissait voir un réel vivant.

Il était grand, bien proportionné et s'appuyait sur un grand baton sombre, le dos contre le tronc d'un arbre plutôt grand aussi. L'air pensif, ou peut-être même endormis, le seul signe de vie que l'on pouvait percevoir était cette constante mani qu'il avait de tappoter son baton avec le bout de ses doigts.Tournant finalement la tête vers les boisés, donc vers l'entré du sentiers des âmes, un murmure s'échapa de sa bouche, frollant à peinne ses lèvres avant de transpercer le vide des lieux, aucun vent ne s'y interposant jusqu'à présent.


"Alors ici commence le début de la fin? Dites-moi...beaucoups on réussit à s'y rendre?"

L'hypothèse de la folie se faisait de plus en plus convaiquante. Ces paroles, bien que presque sourde, avaient été lancer avec un sérieux et un calme à toute épreuve. Philosophait-il? Non, pas avec ce ton qu'il empruntait. Une chose, peut-être bien mental, attirait son attention et ce qu'il disait lui était proprement dédié. Mais qui?...ou quoi...rien ne se matérialisait devant lui.

"Allez...cessez de vous cacher je sais bien que vous m'entendez. La mort n'a pas suffit à vous éteindre totalement...elle n'a sans doute pas autant affecter votre langue non plus n'ai-je pas raison?"

Comme pour répondre à ce monologue incensé, un long coup de vent vint s'infiltrer à l'ambaince. L'air était lourd maintenant...et ce murmure inconnu venant de nul part n'aida pas...

"Notre présence n'est pas sans raison voyageur. Nous décidons de qui passe et qui reste...mais nul ne sait notre réponse avant d'avoir entammer la route. Passer ces arbres et votre destin vous sera révéler. Tourner les talons et vous ne serez qu'un trouillard.Ahahaha...."

Emporté par le vent, ce rire rauque s'étouffa en travers de la forêt après quelques secondes, laissant l'homme seul à ses songes. Folie pensiez-vous? Enfin rien n'était plus claire, à présent et à vos yeux, que cet endroit était bel et bien insécure et ce, autant physiquement que psychologiquement.

Rabaissant la tête, l'érudit à la chevelure blance replongea dans ses pensées. Allait-il passer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Failariel
Elément de Foudre - Modos Hrp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 909
Age : 25
Race : Humaine
Race du KyrKi : Licorne
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Un refuge   Mer 26 Sep - 21:14

Un bruit mat… Puis le silence…
Failariel avait laissé sa conscience s’en aller, lentement, mais certainement… La fatigue l’avait brisée, et elle n’avait pas pu lutter plus longtemps. Maranwë prit la tunique de la jeune femme entre ses dents, et la transporta jusqu’au refuge qu’elle avait repéré plus loin.
Pourtant, plus elle avançait, plus le cabanon semblait s’éloigner. A moins que le brouillard qui était revenu hanter leurs pas ne brouillerait sa vue...? A force de persévérance, la licorne parvint néanmoins à mettre un sabot sur le palier du chalet en bois. Un tout petit chalet, constitué d’une seule pièce. Pourrait-on appeler cela un chalet ? Non… un refuge plutôt oui, un refuge…
Pourquoi un feu brûlait-il déjà à l’intérieur ? Et pourquoi ne dégageait-il aucune chaleur ? Allant même jusqu’à dire qu’il refroidissait l’atmosphère… La KyrKi en frissonna de malaise. Elle posa sa compagne sur le sol fendu de petites fissures d’où s’échappaient des vapeurs nauséabondes.


~Oh Failariel, pardonne-moi ! Je ne suis même pas à la hauteur de veiller sur toi !~

La fatigue la submergea, et la licorne, d’habitude à l’allure majestueuse, s’écroula de tout son long, son poids faisant trembler le sol.
Le vent s’engouffra brusquement dans l’abri, attisant le feu, et répandant le froid dans tous les recoins du refuge. La bourrasque disparue aussi vite qu’elle n’était arrivée, et l’air se réchauffa légèrement. Ainsi, donc, quand Failariel se réveilla, et sortit de sa torpeur, elle ne fut pas frigorifiée. En voyant sa KyrKi évanouie près d’elle, elle s’inquiéta aussitôt. Que c’était-il passé ? Où était-elle ? Etaient-elles seules ?
Toutes ces questions lui firent tourner la tête. Elle décida donc de sortir un peu, afin de s’aérer les idées. Avant de sortir, elle posa un regard bienveillant sur Maranwë, un regard d’amour, qui aurait fait fondre un diamant en quelques secondes… Elle la remercia intérieurement d’avoir veiller sur elle. La jeune femme resta sur le pas de la porte, pour ne pas s’éloigner de sa KyrKi. Elles s’étaient toutes deux promises auparavant qu’elles ne se quitteraient plus…
De là où elle était, Failariel pouvait voir un bosquet… Non… Il n’y avait même pas suffisamment d’arbres… Juste une frontière entre le refuge et… Et quoi au juste ? Que pouvait-il donc avoir après cet endroit ? Un autre chemin ? Où le brouillard serait toujours maître ?
Qu’il était embêtant d’ailleurs ce brouillard ! On ne voyait presque rien ! La jeune femme avait juste réussi à distinguer la ligne d’arbre, mais à part ça, elle ne voyait rien du tout… Soudain, elle entendit un bruit… Quelque chose bougeait dans le cabanon…


~Ah ! Maranwë ! Cela me fait plaisir de voir que tu te sens mieux !~

La jument leva la tête, et regarda fixement son amie. N’était-ce pas plutôt à elle de s’inquiéter de l’état de la jeune innocente qui se tenait devant-elle ?

~Je me suis aussi inquiétée pour toi Failariel ! Mais maintenant que nous allons mieux toutes les deux, je suis prête à reprendre l’aven…~

Elle s’arrêta. Le vent soufflait, emmêlant les cheveux de la femme, ébouriffant le crin de la licorne. C’était un vent porteur de nouvelles… Bonnes ou mauvaises ?

~Je sens comme une présence ici…~

Un silence pesant s’installa. L’atmosphère devint subitement lourde, le vent s’était arrêté… Plus rien ne bougeait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moi-autobiographie-me.skyrock.com
Tebnoludar Claddurden
Apprenti
avatar

Masculin
Nombre de messages : 23
Race du KyrKi : Phénix
Penchant : Bon

MessageSujet: Re: Un refuge   Lun 1 Oct - 18:11

HJ: désolé si je repond pas tout de suite, j'essaierai mais j'suis un peu occupé ces temps-ci...si tu veux alelr poster avec quelqu'un d'autre je comprendrais et même que je crois que ce serait un peu mieu pour toi. T'aurais pas à attendre. Vraiment désolé...mais aussi, tu peux laisser ton poste là et aller voir les autres. On reprendra notre rp quand tu terminera avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Failariel
Elément de Foudre - Modos Hrp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 909
Age : 25
Race : Humaine
Race du KyrKi : Licorne
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Un refuge   Ven 5 Oct - 21:59

[HJ : c'est pas grave, de toute façon, il fallait que je poste là ^^. Au fait, je me sers de ta phrase des esprits ^^]

**************


Un oiseau affolé brisa le calme inquiétant qui régnait. Maranwë leva la tête. Le fugitif avait dérangé une multitude d'oiseaux, qui s'envolèrent d'un seul coup d'aile. Failariel était mal à l'aise. Un regard furtif vers le ciel noirci par les bêtes du ciel affolées. Un coup d'oeil vers un arbre nu... Les plumes constituaient son feuillage. Et derrière... Derrière, il y avait cette fameuse barrière d'arbre. Pourquoi ne pas la traverser ?

~Non Failariel, je ne crois pas que cela soit une bonne idée...~

La jeune femme le voulait pourtant, et elle allait le faire. Les deux compagnes, dont une résignée à suivre l'autre, s'approchèrent de la haie verte... mystérieuse... inquiétante... et pourtant si attirante... Maranwë le savait, elles avaient peu de chance de la traverser en entière.
Les arbres frémirent. Maranwë le savait... Les esprits ne les sauveraient pas deux fois... Le vent leur amena des murmures inquiétants. Une ritournelle qui n'avait plus rien de quelque chose de rassurant. Phrases incompréhensibles... Le désordre semait ses graines partout... Même les esprits n'y échappaient pas... A moins qu'ils ne l'aient fait exprès pour les embrouiller, les perdre...



"Mais nul ne sait notre réponse avant d'avoir entamer la route. Ahahaha... Nous décidons de qui passe et qui reste... Notre présence n'est pas sans raison, voyageuses. Tournez les talons et vous ne serez que des trouillardes ! Passez ces arbres et votre destin vous sera révélé."



Maranwë frissona. Failariel ne sembla pas comprendre de suite. Mais cela n'allait pas tarder...

~Failariel ! C'est une mise en garde ! Mais il faut d'abord déchiffrer cette énigme... Malheureusement, nous n'avons pas le temps, il faut que nous avancions...~

La jeune femme opina machinalement de la tête, et fit un pas en avant. Tout sembla reprendre vie, d'un seul coup. Comme si leur décision allait changer quelque chose d'important... Peut-être le nombre d'âmes mortes dans la vallée... Sûrement...
Quand la femme et sa KyrKi furent dans le bosquet, le noir les surpris. Une chose étrange se passa... Peut-être une propriété inconnue de ces nobles bêtes... Peut-être que cela n'arrivait que lorsque leur chemin se révélait introuvable à cause du noir... En tout cas, la corne de la licorne émit une lueur... D'abord très faible... Puis s'intensifiant de plus en plus. A la fin, le bois qui était noir comme jais rayonnait d'un bleu argenté scintillant...
Les deux aventurières avancèrent donc tout en découvrant pas à pas la végétation qui les entourait. Pourtant, elles furent bien vite sortie de cette forêt qui était devenue accueillante, et s'engagèrent sur un chemin qui menait jusqu'au haut de la montagne...


[Prochain poste: le sommet venteux]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moi-autobiographie-me.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un refuge   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un refuge
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Table et chambres d'hôtes Mon Refuge en Lot et Garonne
» Refuge pour NAC de l'association FREE
» refuge LPO
» Actu : La montre de luxe, valeur-refuge dans une Islande en crise
» L'horlogerie ne sera jamais une valeur refuge (Billet)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kyrkillion :: Corbeille :: Corbeille Rp-
Sauter vers: