Kyrkillion


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les ruelles principales

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maryanna
Gardienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 38
Race : Dans vos songes
Race du KyrKi : Dragon
Penchant : neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Les ruelles principales   Mar 28 Aoû - 18:24

Bien construites et encore en bon êtat ces ruelles tapies de pavés vous conduiront à différents endroits du village abandonné.
Cependant, attention de ne pas vous y perdre ~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Novaïa
Elément de Terre - Co Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1117
Age : 26
Race : Terre
Race du KyrKi : Loup Noir
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Les ruelles principales   Jeu 22 Nov - 10:10

Sur le chemin Novaïa n'avait pas fait référence aux pleurs de Failariel mais la curiosité commençait à la démanger. Elle arrivait aux abords d'un village, s'arrêtant pour mieux observer elle laissa son esprit vagabonder.

Des petites maisons par ci par là, certaines en ruines, de grands bâtiments les dominaient de leur hauteur... Un air de solitude se dégageait de ce village. Les maisons semblaient abandonnés, cependant elles conservaient une petite touche de fraicheur. En effet des fleurs pendaient aux fenêtres. L'elfe et le Maître Loup était sur le garde, ils n'étaient pas seuls, plusieurs créatures se cachaient.. Au détour d'un chemin, dans une maison.... Les cachettes étaient multiples.

Iilenö trottina jusqu'à elle, s'arrêtant à son niveau il sentit dans l'esprit de sa compagne beaucoup de questions, la plupart portant sur Failariel et son secret. Cependant, au lieu de la réprimander, il choisit de laisser l'elfe faire un choix. Elle devait apprendre. Le soleil avait disparu, il faisait nuit noire et la légère lueur que dégageait Maranwë suffisait pour les yeux d'elfe de Novaïa. Cependant, craignant que Failariel ne puisse pas voir autant qu'elle, Novaïa chercha comment faire apparaître un peu de lumière puis une idée germa dans tête. Ses yeux devinrent totalement gris acier et elle prononça:



-" Rilma "



Aussitôt une flamme apparut et dansa au bout de ses long doigts fins, elle ne brulait pas mais diffusait sa lumière ardemment. Novaïa chercha ses deux amies des yeux dans l'obscurité, puis les distinguant enfin elle se calma. Observant de nouveau les lieux, elle aperçut un jeune chat aux yeux jaunes passer devant elle, très vite afin de ne pas être vu. La fraicheur de la nuit vint caresser ses bras nus, elle frissona de plaisir à ce contact.

_________________
X. Your heart and mine are only one.
X. Without you, I'm nothing...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://journal-dosura.forumotion.com
Failariel
Elément de Foudre - Modos Hrp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 909
Age : 25
Race : Humaine
Race du KyrKi : Licorne
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Les ruelles principales   Jeu 22 Nov - 19:12

Le bruissement du vent parcourant les herbes folles était presque apaisant… Mais un esprit tourmenté le reste longtemps... Très longtemps… Elle essaya pourtant de ne rien en laisser paraître. Mais qui n’aurait pu voir dans les yeux de Failariel cette lueur de désespoir, cette envie de partir, ce doute incessant…
Maranwë était restée en avant, afin de guider la marche. Mais au bout d’un moment, elle ralentit l’allure, laissant Ilenö la remplacer. La licorne vint se placer à côté de sa compagne et de Novaïa. Elle savait que celle-ci se posait une multitude de questions. Elle le savait, elle le sentait… Le grésillement était devenu habituel. A présent, elle en était sûre. La sphère argentée qui les avait pénétrées contenait un pouvoir immense, étrange… Peut-être même dangereux. Lire dans les pensées de quelqu’un peut s’avérer être une épreuve.
Quand Novaïa fit apparaître une flamme vacillante au bout de ses longs doigts, Failariel s’approcha, et posa sa main sur le bras de l’elfe.


-Ne t’inquiète pas pour moi. Maranwë est là pour prendre soin de moi.


Effectivement, la jeune femme voyait encore devant elle. Si le noir se faisait complet, l’étrange bénédiction de l’oiseau de nuit ferait briller la crinière de la licorne de milles feux.

Au loin, on pouvait à présent distinguer les toits des maisons. Le village abandonné se rapprochait. Malheur ! Elles n’avaient pas pensé à cela. L’attroupement de maisons était réputé vide, voir même hanté… Pourquoi la noble créature n’y avait pas pensé plus tôt ? Personne ne viendrait les accueillir. Tant pis. Avec un peu de chance les portes ne seraient pas clauses. Il n’y avait plus qu’à espérer pouvoir échapper aux âmes qui hantaient les lieux…


~« Je crains que nul vivant ne vienne nous accueillir ici… Nous devrons nous débrouiller de nous même. »~


La KyrKi avait prononcé ces mots d’un ton calme. Pourquoi s’inquiéter ? Elle prévenait juste tout le monde…

Elle était prête. La jeune femme raconterait tout à son amie. Elle n’avait pas le droit de lui cacher une telle chose. Failariel avait réfléchi à cela durant tout le voyage. La conversation serait longue…

Arrivant près de la première maison, elle jeta un coup d’œil par une fenêtre brisée. Personne. Il fallait s’y attendre.


-On entre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moi-autobiographie-me.skyrock.com
Novaïa
Elément de Terre - Co Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1117
Age : 26
Race : Terre
Race du KyrKi : Loup Noir
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Les ruelles principales   Jeu 22 Nov - 20:13

- On entre.



L'elfe poussa la porte qui grinça sous l'effort. Misérable était le mot pour décrire la maison. Les rideaux pendaient lamentablement aux fenêtres, la poussière était incrustée dans les meubles en une couche épaisse. L'air était chargé d'odeur étrange qui titillaient le museau sensible du loup. Une petite famille de souris avait fabriqué un petit cabanon sous l'escalier, un peu partout dans la maison on trouvait des traces de pas de souris ainsi que leurs excréments qui jonchaient le sol de l'entrée.

Novaïa fit un pas en avant et vacilla en respirant l'air nauséabond. Son odorat étant extrêmement sensible les odeurs étaient plus fortes pour elle ainsi que pour Iilenö qui lui n'en laissa rien paraître bien qu'il ait la nausée. La flamme diffusa une lumière chaude dans l'entrée et cela ne fit que renforcer le sentiment d'abandon de la maison. Novaïa se tourna vers son amie et souriant tristement elle dit:


- Ca devrait suffir pour cette nuit non ?

_________________
X. Your heart and mine are only one.
X. Without you, I'm nothing...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://journal-dosura.forumotion.com
Failariel
Elément de Foudre - Modos Hrp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 909
Age : 25
Race : Humaine
Race du KyrKi : Licorne
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Les ruelles principales   Sam 24 Nov - 15:24

L'air poussiéreux fit tousser Failariel. Maranwë, elle, était révulsée par l'odeur de pourriture. L'atmosphère n'était pas saine... Mais elle serait probablement pareille dans toutes les maisons.
Un petit couinement, et une ombre se faufila entre les pattes de la KyrKi dégoutée. Une souris !
Mais après tout, puisque plus aucun être humain ne vivait ici, les rongeurs pouvaient bien en profiter...

En se promenant un peu dans la pièce éclairée par la flamme de Novaïa, la jeune femme pouvait voir des détritus éparpillés sur le sol craquelé. Tout grinçait, créant une ambiance presque morbide. Après avoir avancé dans le couloir gris, la petite troupe déboucha sur un salon, tout aussi grisâtre de particules poussiéreuses. Un canapé rongé par les mittes, et un lit dans le même état se faisaient face. Au moins, les deux jeunes femmes pourraient dormir...

Failariel alla s'asseoir sur un coussin abandonné par terre.


-Viens...


Elle fit un signe à son amie de venir la rejoindre. Elle devait lui parler.
Les deux KyrKis étaient restés en retrait, dans l'encacdrure de la porte de la salle, mais la licorne s'avança ensuite au milieu de la pièce. La créature avait finie par s'habituer à l'odeur insupportable.


~Tu vas tout lui dire ?~


Ce n'était pas d'un ton méchant que Maranwë s'était adressée à sa compagne, elle était juste curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moi-autobiographie-me.skyrock.com
Novaïa
Elément de Terre - Co Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1117
Age : 26
Race : Terre
Race du KyrKi : Loup Noir
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Les ruelles principales   Sam 24 Nov - 20:47

En entrant dans le salon, Novaïa et Iilenö furent horrifiés de voir l'état des lieux. C'était encore pire que dans l'entrée de la maison. Les murs étaient fissurés de haut en bas, le plafond était tombé en plaques, on voyait les poutres et la charpente de la maison.

Entendant son amie l'appeler Novaïa se plaça à ses côtés. D'un accord tacite, Iilenö décida de rester en retrait, mais voyant la licorne avancer il eut bien du mal à contenir sa curiosité et son envie d'écouter la conversation. Il se réprimanda lui même et sentit la fierté de l'elfe envers lui.

Novaïa s'assit et attendit que son amie raconte ce qu'elle avait à lui dire. Elle attendrait le temps qu'il faudra. Sa patience commençait à s'assagir, au début un million de questions trottinaient dans sa tête cherchant leur réponse puis peu à peu elles disparurent laissant place à un sentiment d'apaisement de la jeune femme. Elle tourna son beau regard gris de lune vers Failariel et l'encouragea d'un sourire, sans vouloir la forcer.

_________________
X. Your heart and mine are only one.
X. Without you, I'm nothing...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://journal-dosura.forumotion.com
Failariel
Elément de Foudre - Modos Hrp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 909
Age : 25
Race : Humaine
Race du KyrKi : Licorne
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Les ruelles principales   Dim 25 Nov - 15:05

Plusieurs secondes passèrent, bon nombre de minutes défilèrent, avant que Failariel se décide enfin à parler. Tout était silencieux, même les souris s'étaient tues, peut-être pour écouter la jeune femme raconter son histoire... Un rongeur téméraire s'était aventuré entre les pattes de Maranwë, s'installant juste devant elle. Il fut bien vite chassé par un coup de sabot. Puis tout redevint calme, le couinement du souriceau apeuré s'était rapidement éloigné.
Les premiers mots prononcés furent remplis de sens.


- Je vais tout te raconter…


La jeune orpheline allait expliquer son enfance à son amie. La licorne s’était allongée sur le sol, sachant que l’histoire serait longue…

- N’as-tu jamais eu dans ton enfance quelque chose qui te marqueras toute ta vie ? Quelque chose qui laissera à jamais une cicatrice profonde dans ton cœur ?


Ce fut sur cette question dont elle n’attendait aucune réponse que Failariel commença son récit.

- Nous avons tous été enfant. Certains ont grandis heureux, d’autres n’ont pas pu voir le soleil se lever autant de fois que nous, d’autres encore n’ont jamais vraiment eu d’enfance, on les a privé de la plus belle période de la vie…


Elle fit une pause, laissant la mère du souriceau venir voir qui avait traumatisé son bébé. Puis elle reprit.

- Et certains ont grandis heureux, puis ont été privés de leur enfance, et enfin ne voient plus l’astre de lumière se lever, du moins, pas comme les personnes normales… Je fais parti de ceux-là.


Laissant sa phrase en suspend dans l’atmosphère lourde, la jeune femme se leva pour aller chercher une gourde d’eau dans sa besace. Elle revint ensuite s’asseoir près de Novaïa, but une gorgée, et proposa à son amie de se désaltérer. Enfin, elle reprit son récit.

- J’ai eu des parents, mais je n’en ai plus, voilà pourquoi je suis ici, à KyrKillion. Nous aurions pu ne jamais nous rencontrer, si je ne m’étais pas absentée ce jour là, le jour de la mort de ma seule famille. Les joies de la neige nouvelle m’ont sauvées la vie, mais m’ont à jamais privé d’un réconfort dont j’aurai besoin ici même. Maranwë ne peut pas remplir tous les rôles…


La KyrKi était aussi d’accord là-dessus, et n’avais jamais voulu remplacer la mère de sa compagne. La mère du petit rongeur avait fini par comprendre qu’elle ne serait pas de taille à lutter contre la magnifique licorne.

- Ils les ont massacrés. Je dis « ils » car plusieurs traces et indicent prouvaient leur nombre. Je ne pourrais pas te dire s’ils appartenaient à la gente féminine ou masculine. Ils n’étaient que deux, les traces dans la poudre blanche étaient distinctes. Pourtant, ces assassins auraient été dis que ça aurait «été le même travail !


A ce douloureux souvenir, une larme amère, solitaire, roula sur la joue creusée de la jeune femme. Elle la sécha d’un coup de bras ferme.

- Je ne me pardonnerai jamais mon absence ce jour là… Mais ce qui me torture le plus, c’est pourquoi les ont-ils tués eux ?


Il y avait surement une raison, mais Failariel ne voulait même plus la chercher. Elle ne voulait pas salir la mémoire de ses parents, de sa famille. S’ils avaient fait quelque chose de mal, elle ne voulait pas le savoir. S’ils ne lui avaient rien dit, c’était parce qu’il y avait une raison… A moins qu’ils n’aient jamais eu le temps…

-Je me suis jurée de les venger. De leur faire endurer encore pire que ce que je vis, pour leur faire comprendre qu’ils étaient mal tombés.


Ce ne fut qu’en prononçant ces mots qu’elle se rendit compte de l’horreur qu’elle voulait faire. Mais tant pi. Elle se l’était promis, et elle le ferait. Maranwë, sa tendre KyrKi avait tenté de l’en dissuader, de la raisonner, amis elle lui avait laissé le choix. Et elle l’avait fait, ce choix décisif.

-Tu dois à présent me prendre pour une folle, qui ne pense qu’à venger des morts, qui ne reviendront jamais. Mais je voulais que tu saches. Si tu veux partir, fais-le, je ne veux pas t’obliger à rester avec moi.


Comment forcer quelqu’un que l’on aime à rester avec soi, alors que l’on sait que l’on va tuer quelqu’un, non pas pour se défendre, mais pour une vengeance presque inutile ?

Son visage était ferme, ne laissant aucun sentiment la trahir. A présent, elle avait peur que Novaïa la prenne en pitié. Elle n’en voudrait pas. Elle détestait cela…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moi-autobiographie-me.skyrock.com
Novaïa
Elément de Terre - Co Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1117
Age : 26
Race : Terre
Race du KyrKi : Loup Noir
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Les ruelles principales   Dim 25 Nov - 15:33

Novaïa avait écouté le récit de Failariel, elle n'avait rien dit, laissant son amie se soulager. Cependant quand Failariel lui demanda si elle restait, pour la première fois elle hésita. Le doute était omniprésent dans sa tête, devait-elle suivre son amie et la laisser commettre ce crime, la raisonner ou la prendre en pitié et lui dire que tout allait bien se passer ? Elle s'accorda un instant pour réfléchir sachant que Failariel attendait sa réponse.

Iilenö sentit une tempête se déchainait dans l'esprit de Novaïa mais il n'esquissa aucun mouvement, ne prononça aucune parole. C'était à Novaïa de faire son choix, il ne devait pas intervenir.

Au bout d'un moment qui semblait infini pour le loup, l'elfe prit la parole. Son ton était ferme, elle ne souhaitait pas paraître faible. Bien que son choix lui en coûtait car ça n'était pas dans ses principes elle choisit celui-ci par amitié pour Failariel et non par pitié ou soumission. La jeune femme se tourna vers son amie aux longs cheveux turquoises et aux yeux splendides et dit:


- Je reste avec toi. Tu comptes trop à mes yeux pour que je te laisse maintenant. Fais ce que tu as à faire, je ne t'arrêterai pas.


Elle fixa son amie d'un regard qui la dissuadait d'essayer de la faire changer d'avis et elle attendit la réaction de Failariel.

_________________
X. Your heart and mine are only one.
X. Without you, I'm nothing...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://journal-dosura.forumotion.com
Failariel
Elément de Foudre - Modos Hrp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 909
Age : 25
Race : Humaine
Race du KyrKi : Licorne
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Les ruelles principales   Dim 25 Nov - 15:58

Failariel était reconnaissante envers Novaïa de ne pas la laisser seule. Si son amie avait décidé de partir, elle ne l’en aurait pas empêché. Jamais. Pourtant, la savoir à ses côtés lui faisait le plus grand bien. Venger la mort de ses parents était la seule décision pour laquelle elle ne changerait pas d’avis. Pour toute autre chose, il aurait été facile de la dissuader de l’accomplir… Elle-même aurait surement changé d’avis toute seule. C’était dans son caractère, dans son élément.

-Tu as fais ton choix. Et je t’en remercie. Toi aussi, tu compte énormément pour moi, et je ne veux pas qu’il t’arrive malheur.


Soudain, Maranwë se leva, elle était aux aguets. Tout le monde avait entendu un grincement. Peut-être était-ce dû au vent ? La porte n’avait pas été fermée… Pourtant, la sensation de froid qui s’insinua dans le corps de la jeune femme et de sa KyrKi ne venait pas d’une quelconque brise du soir.
Toutes les souris couinèrent, et partirent se réfugier dans leur petite cabane sous l’escalier. Elles avaient peur. Quelque chose d’anormal venait d’entrer dans la maison. Quelque chose dont on ne pouvait savoir s’il se présenterait en ami ou ennemi. Quelque chose que Failariel avait déjà rencontré lors de son ascension de la montagne. Des esprits.


*Nous vous attendions… Nous sommes vos messagers…*


Les âmes mortes avaient parlés, s’infiltrant dans l’esprit de chacun. Que leur voulaient-elles ? Elles se disaient messagères. Apportaient-elles bonnes ou mauvaises nouvelles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moi-autobiographie-me.skyrock.com
Novaïa
Elément de Terre - Co Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1117
Age : 26
Race : Terre
Race du KyrKi : Loup Noir
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Les ruelles principales   Lun 26 Nov - 10:15

Novaïa sourit à Failariel, elle ne l'abandonnerait jamais. Quoiqu'elle choisisse elle ne la laisserait pas tomber. C'était ça les amis. Grâce à ses réflexes aiguisés, l'elfe avait bondi lorsque le bruit s'était fait entendre, elle sortit son arc à un vitesse hallucinante et prépara une flèche. Cependant lorsque l'esprit s'immisça dans le sien, elle ne put résister bien longtemps.

Iilenö quand à lui, résista plus longtemps. Repoussant les esprits avec sa force mental il finit quand bien même par laisser pénetrer les fantômes. Il ferma son esprit et résista encore et encore. Mais plus il résistait et plus c'était difficile, les esprits forçaient le passage. Novaïa ne sachant pas quoi faire, demanda aux esprits d'expliquer leur présence.


*Que voulez-vous ? Pourquoi nous attendiez-vous ?*

_________________
X. Your heart and mine are only one.
X. Without you, I'm nothing...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://journal-dosura.forumotion.com
Failariel
Elément de Foudre - Modos Hrp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 909
Age : 25
Race : Humaine
Race du KyrKi : Licorne
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Les ruelles principales   Lun 26 Nov - 17:42

Maranwë était restée calme, son instinct lui dictant ses gestes. Elle savait que les esprits ne venaient pas en ennemi, et se débattre pourrait être dangereux.

~"Laissez-vous faire. Si vous résistez, ils vous feront du mal."~


Il valait mieux prévenir tout le monde. Ce n'était pas le moment de perdre l'un d'entre eux. Le froid qui avait engourdi le corps de Failariel se dissipa peu à peu. Surement un signe pour prouver la bienfaisance des âmes errantes...

*Nous avons été choisis. Vous nous avez choisis.*


Mais de quoi parlaient-ils ? La jeune femme hésitait à questionner les esprits. Le prendraient-ils mal ? Mais il fallait tenter quelque chose. Elle ne pouvait rester dans l'ignorance. Elle ne voulait rester dans l'ignorance...!

-Que...Qui êtes-vous ? Pourquoi dites-vous que nous vous avons choisi ? Quels messages pouvez-vous bien nous apporter ? Puisque vous êtes nos messagers...


Une aura violette se dessina à la droite d'Ilenö. Etait-ce la forme des morts dans le pays des vivants ? La silhouette imprécise de l'esprit qui les avait interpellé ?

*Beaucoup trop de questions en si peu de temps... Nous ne pouvons vous répondre.*


La jeune femme ronchonna intérieurement, heureusement que les âmes mortes ne pouvaient l'entendre...

~Et bien on va pas aller loin avec tout ça ! Même pas une réponse !~


La lumière s'intensifia, éclairant la pièce jusque dans les coins les plus sombres. Comme pour contredire l'impatiente, un voix mystérieuse se fit à nouveau entendre.

*Vous nous avez appelé. Nous n'avons pas dit que vous l'avez voulu... Vous découvrirez le reste plus tard, de vous-même...*


Failariel s'était levée, mais était obligée de se cacher les yeux à cause de l'intense lumière. On aurait dit qu'elle était à la fois éparpillée dans toute la salle, mais réunie en un seul point...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moi-autobiographie-me.skyrock.com
Novaïa
Elément de Terre - Co Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1117
Age : 26
Race : Terre
Race du KyrKi : Loup Noir
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Les ruelles principales   Mar 27 Nov - 20:48

Suivant le conseil de Failariel, Novaïa abaissa son arc et Iilenö cacha ses crocs. L'elfe n'était qu'à demie-rassurée. Ils n'avaient appelé personne, ou cela avait été fait inconsciemment... Admirant le calme qui semblait habiter la jeune femme et la licorne, elle se calma. Elle ne savait toujours pas quoi faire mais son esprit était à présent clair et balayé de toute trace d'anxiété, elle s'avança dans la pièce pour se rapprocher de la lumière éblouissante mais cette dernière parut s'éloigner, l'elfe fit un pas avant, la lumière recula, un pas en arrière, elle avança. Novaïa était interloquée, cependant elle retourna se placer aux côtés de ses amis comme si de rien n'était, bien que les questions tourbillonent de nouveau dans sa tête.

Iilenö se demanda ce que trafiquait Novaïa puis s'aperçut que la lumière prenait forme. Plusieurs silhouettes indécises. Qui étaient-elles ? Le coeur du loup battait la chamade. Une main rassurante le caressa et son souffle saccadé s'apaisa. La jeune elfe entreprit de lui transmettre des images révélant sa curiosité et peu après Iilenö fut aussi calme que sa compagne. La lumière était étincellante, Novaïa plissant les yeux demanda:


-Nous n'arrivons pas à vous voir ! Qui êtes vous donc ?


La lumière s'estompa doucement, les esprits reprirent leur litanie:

* Nous sommes les messagers. Vous nous avez appellé *


Les silhouettes se précisèrent, la lumière décroissait rapidement. Deux paires d'yeux s'écarquillèrent en voyant les esprits.

- Impossible...

_________________
X. Your heart and mine are only one.
X. Without you, I'm nothing...


Dernière édition par le Mer 28 Nov - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://journal-dosura.forumotion.com
Failariel
Elément de Foudre - Modos Hrp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 909
Age : 25
Race : Humaine
Race du KyrKi : Licorne
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Les ruelles principales   Mer 28 Nov - 15:56

[HJ : les deux couleurs c'est fait exprès ou pas ? ^^ Je te laisse dire qui c'est.]


Cette phrase incessante se répétait chaque fois, comme une résonnance dans les têtes des voyageurs...
La lumière éblouissante commençait peu à peu à faiblir, précisant les formes comme si quelqu'un venait les dessiner sous leurs yeux. Failariel fixa les siens sur une des formes. Leur nombré était encore incertain. Trois ? Quatre ? Cinq ? Il y avait au moins un trio... Dont deux formes encore un peu floues rappelaient vaguement des souvenirs à la jeune femme et son KyrKi... Mais qui étaient-ils donc ?
Quand Maranwë entendit leurs deux compagnons s'exclamer, elle tourna vivement sa tête fine vers eux. Ils reconnaissaient quelqu'un ? Les formes les étonnaient ?


-Qui... Qui y'a-t-il ?


Demanda Failariel. Au fur et à mesure des secondes qui s'écoulaient, la licorne et sa maîtresse dicernaient de plus en plus les esprits... Les morts qui leur rendaient visite...

-Mais...


Etait-ce vraiment eux ? Ce pouvait-il qu'ils rescussitent ? Non, surement une illusion... On croit facilement ce que l'on veut savoir ou voir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moi-autobiographie-me.skyrock.com
Novaïa
Elément de Terre - Co Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1117
Age : 26
Race : Terre
Race du KyrKi : Loup Noir
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Les ruelles principales   Mer 28 Nov - 20:35

[Ah non c'est pas fait exprès ^^ c'est une erreur de ma part ! =S Normalement c'est Novaïa qui parle, ^^]

Le coeur de Novaïa avait bondi dans sa poitrine lorsqu'elle avait reconnu une des silhouettes. A mesure que la lumière disparaissait, les silhouettes étaient plus éclatantes conservant cependant une légère paleur. Iilenö sentit au fond de lui que les deux personnes à côté devait être présente pour Failariel et Maranwë. Son regard retourna vers la tiers silhouette. Grande, mince, un port de reine, une peau blanche, de longs cheveux argentés, et des yeux... gris comme la lune...

Novaïa sentit les larmes couler le long de son visage mais ne voulut pas les arrêter. La joie étraignait son coeur, son corps et son esprit vrombissait d'une même passion envers ce fantôme, cet esprit... Des souvenirs défilaient devant ses yeux embués de larmes, son père, Iilenö, Fondcombe... Une seule personne avait toujours manqué à son bonheur... D'une voix enrouée elle balbutia:



- M... Mère...



L'esprit de sa mère étendit ses bras et sourit, ses yeux reflétaient les étoiles, tout comme ceux de Novaïa, sa fille... Iilenö pleurait lui aussi, la joie de Novaïa se déversait dans son esprit l'emplissant de tristesse et de joie mélées. Il s'inclina devant la reine, puis contempla quelques secondes les silhouettes aux côtés de la mère de Novaïa. Qui étaient-elles ?

_________________
X. Your heart and mine are only one.
X. Without you, I'm nothing...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://journal-dosura.forumotion.com
Failariel
Elément de Foudre - Modos Hrp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 909
Age : 25
Race : Humaine
Race du KyrKi : Licorne
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Les ruelles principales   Dim 2 Déc - 21:10

Un homme et- deux femmes. Voilà ce que voyait Failariel. Non... Son père et deux femmes. L'une d'entre elles s'était dirigée vers Novaïa. C'était la mère de la jeune femme. Elle était donc morte...
Reportant son attention sur les deux formes, l'orpheline qui venait de retrouver son père essayait de distinguer qui était la seconde femme. Elle ne la connaissait pas... Elle l'ignorerait donc. Se dirigeant vers l'image de son père, essayant presque de se convaincre que c'était réel, que son paternel resterait à présent avec elle, toujours, qu'il revivrait... Mais quand elle voulut le toucher, un froid glacial la glaça toute entière. Sa main traversa la chair fantomatique de l'esprit. Une larme coula. Cella de l'enfant. Elle s'était fait des illusions. Plus rien ne serait jamais comme avant...
La femme fantôme méconnue était restée en retrait. Elle observait fixement Maranwë, mettant la licorne mal à l'aise. La jeune femme quitta son père des yeux, et se rapprocha de sa KyrKi, afin de regarder à sa guise les deux fantômes qui étaient apparemment venus pour elle. Elle s'adressa à l'homme qui se tenait à sa droite :


-Qui est-ce ?


Elle ne s'occupait déjà plus de Novaïa et d'Ilenö. Son amie était avec sa mère. Elle avait de la chance elle aussi d'avoir retrouvé quelqu'un qu'elle aimait.
Une voix retentit. Dans sa tête, nulle part ailleurs, ou peut-être dans l'esprit de l'animal mythique, des paroles presque insensées apparurent distinctement. Comment était-ce possible ? Non, elle ne pouvait croire cela. Puis d'autres vinrent, tout aussi douloureuses que les premières :


* J'ai quitté ton père car je ne t'aimais pas. Je ne voulais pas de toi. Mais je sais à présent que j'ai commis une grave erreur.*


Pourquoi tout cela lui arrivait-il à elle et à personne d'autre ? Pourquoi était-elle le bouc émissaire des dieux ? Pourquoi personne ne l'aimait ? Qu'avait-elle fait pour mériter cela ? Elle répondit presque méchamment à sa soi-disant mère :

-* Votre plus grande erreur a été de venir ici, maintenant, et aussi celle de me mettre au monde un jour... Ne pas vous connaître aurait été la meilleure des choses pour moi*


Le fantôme du père s'avança doucement. A présent, Maranwë non plus ne savait pas si Novaïa et son KyrKi les observait ou s'ils profitaient de la reine des elfes. Dans les deux cas, ils ne pourraient connaître le sujet de la conversation muette... Mais l'expression de sa maîtresse ne pouvait laisser personne indifférent...

*Laisse-moi t'expliquer, Failariel Saralondë*


Il n'attendit pas que sa fille lui réponde, connaissant par avance sa réponse.

*Quand tu étais petite, jamais personne ne t'a dit que tu ressemblais à ta mère... Ce n'était pas ta mère, en voilà la raison. La femme qui est venue ici est celle qui t'a enfantée. Je n'ai pas dit celle qui t'a aimé et regardé vivre, grandir en te couvrant de tendresse... Elle ne voulait pas d'enfant. Moi si... Elle a préféré partir plutôt que de te donner une mauvaise mère. Bien qu'elle ne t'aimait pas pour ce que tu étais, sa fille, elle ne supportait pas l'idée de te voir malheureuse à cause d'elle. Même si c'est peut-être le cas aujourd'hui. Elle aussi est morte, mais pas pour les mêmes raisons... *


La jeune femme se détourna de l'homme, fixant de ses yeux turquoises sa mère biologique, la toisant méchamment, la défiant du regard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moi-autobiographie-me.skyrock.com
Novaïa
Elément de Terre - Co Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1117
Age : 26
Race : Terre
Race du KyrKi : Loup Noir
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Les ruelles principales   Lun 3 Déc - 20:30

Sa mère... La personne qu'elle avait tant pleuré... dont l'absence avait été cruelle par moment... Elle ne la connaissait que très peu. Sa mère était revenue gravement empoisonnée des Terres Immortelles. En donnant la vie à Novaïa, le poison qui brûlait son corps l'avait achevé. Pourtant... la reine l'avait tout de suite reconnue... Elles se ressemblaient tellement après tout... Mêmes silhouettes, bien que Novaïa soit un peu plus frêle, mêmes visages, mêmes expressions et surtout même yeux, gris pronfonds... Ceux de Novaïa pétillaient du feu de la jeunesse et de la douceur des elfes contrairement à ceux de la reine qui brillaient de par la sagesse.

La joie emplissait le coeur de la jeune elfe mais percevant la main de Failariel passant au travers de l'homme, elle sentit le doute et la tristesse poindre dans son coeur. Sa main se leva et elle l'approcha de sa mère... Un froid glacial entoura sa main et la déception mordit son coeur... Evidemment. Iilenö sentit l'amertume de son amie résonner dans son esprit, il frotta sa tête soyeuse contre elle, pour la réconforter.

Novaïa détacha son regard voilé de tristesse de sa mère pour se tourner vers Failariel et Maranwë. Une lueur farouche brillait dans les yeux de son amie. La jeune elfe laissa son amie à ses retrouvailles espérant de tout coeur qu'elle trouverait ce qu'elle souhaitait. Une voix s'éleva, aussi douce et fluide que de la soie:


* Ma princesse... Tu es si belle, je suis tellement fière de toi ! *


La gorge de Novaïa se serra. Les larmes montèrent à ses yeux. C'était trop pour un seul être.

- * Mère... Pourquoi es-tu partie ? J'ai tant besoin de toi ! *


La colère assombrit le regard de sa mère. Elle déclara d'une voix sombre:

* Borjia avait envoyé un émissaire pour me tuer par le poison. Il ne pouvait m'avoir à ses côtés alors il m'a tué. *


Novaïa paniqua. L'histoire se répétait alors ! Elle le raconta à sa mère qui s'affola:

* Trouve cet antidote au plus vite ! *


-* Mais comment ? Où se trouve-t'il ? *


La reine marqua une pause à la question. Contemplant sa fille, les yeux agrandis par l'envie que tout cesse enfin Elle soupira puis répondit:

* Tu dois trouver l'Essence même de cette terre qu'on appelle Kyrkillion. Je ne peux te dire où elle se situe, je ne le sais pas. *


Novaïa réfléchissait à toute allure, Iilenö enregistrait minutieusement chaque détails de la conversation. L'Essence de Kyrkillion... Mais qu'est-ce que c'était ? Il eut beau chercher, tourner le problème dans tous les sens, rien n'y fit. Le désaroi se lisait dans ses yeux mordorés. La mère de Novaïa sembla s'apercevoir du tourment du loup noir car elle lui dit:

* Ne t'en fais pas Iilenö, la solution viendra d'elle même. *


Le regard d'Iilenö se troubla. Qu'avait-il ? Un maléfice ? Non. Une grosse larme roula sur son pelage couleur de nuit. Novaïa s'accroupit et le serra contre elle, le coeur gros. Son compagnon d'âme avait le droit lui aussi à un peu de chaleur. Iilenö fourra son museau dans le cou de l'elfe et respira l'odeur fraiche des pins que dégageait Novaïa. Il jeta un coup d'oeil, par dessus l'épaule de Novaïa, la jeune femme et la licorne ne semblait tout à fait à l'aise. On pouvait lire la colère et le mépris dans les yeux turquoises de Failariel. Que se passait-il donc qui mettait la jeune femme dans cet état ?

_________________
X. Your heart and mine are only one.
X. Without you, I'm nothing...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://journal-dosura.forumotion.com
Failariel
Elément de Foudre - Modos Hrp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 909
Age : 25
Race : Humaine
Race du KyrKi : Licorne
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Les ruelles principales   Lun 3 Déc - 21:39

L'intruse dans la vie de Failariel s'avança légèrement. Elle s'apprétait à parler. Sa fille allait-elle lui en laisser l'occasion ?

Oui... Elle devait comprendre, afin d'avancer dans sa quête. Elle se rendait compte à présent que le pardon n'était pas une mauvaise chose, qu'elle devrait apprendre à ouvrir son esprit aux explications, si douloureuses soient-elles. Son était d'esprit avait vite changé, comprenant peu à peu la peine que devait avoir cette femme, qui n'avait pas voulu être appelée mère, face à son incompréhension et sa colère injustifiée. Oui, injustifiée car elle ne devait pas en vouloir à une personne qui n'avait jamais voulu d'elle de l'abandonner... Oui, elle allait la laisser parler, s'expliquer...


*Je ne te demande pas de m'aimer, loin de là. Je veux juste que tu ne t'inflige pas une torture que j'aurais pu t'éviter en ne me montrant pas. Mais je voulais te voir... Juste un fois... Je comprends ta déception face à cela. Je m'excuse de ne pas trouver les mots suffisants pour exprimer ce que j'aimerais te dire... Je suis désolée... Si tu veux que je parte, tu n'auras qu'à me le dire. Un mot... Et je disparaîtrait... A jamais...*


Sur cette dernière phrase, la lumière du fantôme s'affaiblit. On pouvait y déceler une pointe de tristesse. Maranwë cola sa tête contre celle de sa compagne. Toutes deux se sentaient trahies.

-*Je veux juste savoir une chose... Es-tu coupable de la mort de mes parents ? Et si non, que c'est-il passé ? Je veux tout savoir !*


A présent, Failariel s'était rapprochée de son père. Elle s'était calmée, et acceptait la présence de la femme, grande, noble, belle... Aucune ride du temps n'apparaissait sur son visage presque parfait. Elle avait dû mourir jeune...

*Non, je peux te jurer que je n'ai aucun rapport avec la mort des gens qui t'ont élevés...*


L'homme enchaîna:

*Je ne peux te dire la raison de notre décé...*


D'un seul coup, la jeune femme s'éloigna de son paternel. Pourquoi ? Pourquoi ne pouvait-il rien dire ? Ne le voulait-il pas ? Ne le savait-il pas ? Ce fut les questions qu'elle lui posa. Il n'y eu aucune réponse. tant pis, elle ne voulait pas se froisqser avec son père maintenant... Elle trouverait elle-même les réponses à ses interrogations...
La sérénité avait très vite retrouvé sa place dans l'esprit de Failariel. Bon nombre de sentiments s'étaient bousculés dans sa tête, très vite, changeant d'un seul coup, sans raison... La jeune femme était ainsi faite. Imprévisible. Incompréhensible...
Elle s'approcha de son amie.


-C'est mon père...


Elle n'avait pas parlé de sa mère biologique. Pour elle, cette femme ne faisait pas parti de sa famille. Elle ne savait comment la présenter... La licorne se chargea d'expliquer le reste à Ilenö.

~*C'est sa mère, mais elle ne l'a pas élevé. Elle a quitté son père lors de sa naissance...*~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moi-autobiographie-me.skyrock.com
Novaïa
Elément de Terre - Co Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1117
Age : 26
Race : Terre
Race du KyrKi : Loup Noir
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Les ruelles principales   Mar 4 Déc - 21:25

Détournant le regard de sa mère, Novaïa écouta Failariel puis constatant qu'elle ne continuait pas mais que Maranwë avait pris la relève, elle attendit. Iilenö lui expliqua brièvement la situation et Novaïa regarda son amie, le désir de lui venir en aide était là mais que pouvait-elle faire ?

- Enchantée Monsieur ! Je m'appelle Novaïa et voici Iilenö.


Puis réalisant qu'elle n'avait pas présenté sa mère à son amie, elle s'empressa de le faire:

- Failariel, je te présente ma mère.


Cette dernière effectua un calme signe de tête et réalisa que sa fille devait énormément tenir à cette jeune femme aux longs cheveux et aux yeux turquoises.

Novaïa ne comprenait toujours pas la raison de la présence des esprits et décida de questionner Failariel:


- Dis Failariel, est-ce que tu sais pourquoi ils sont apparus ?

_________________
X. Your heart and mine are only one.
X. Without you, I'm nothing...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://journal-dosura.forumotion.com
Failariel
Elément de Foudre - Modos Hrp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 909
Age : 25
Race : Humaine
Race du KyrKi : Licorne
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Les ruelles principales   Mar 4 Déc - 22:00

Failariel se rassit. Elle ne pensait plus maintenant à l'abandon de sa mère, ou lui avait complètement pardonné. Elle s'interrogeait à présent sur le motif des assassins de ses parents... Une autre question s'ajouta aux siennes, celle ne Novaïa. Elle leva lentement la tête vers les esprits, puis dit :

-Je ne sais pas... Ils nous ont dit que nous les avions appelés, même inconsciemment... Je sais que j'ai voulu à tout prix retrouver mes parents... C'est fait, même si une des personnes qui est là n'est pas vraiment la bonne... Enfin, pas de mon point de vue...


Elle se tourna ensuite vers Maranwë, se releva et alla caresser l'encolure de sa KyrKi.
Par les carreux brisés de la fenêtre, l'aube commençait à poindre à l'horizon. La nuit était passée si vite... Mais la jeune femme ne ressentait plus la fatigue des jours précédents... Elle se sentait d'attaque pour explorer ce village abandonné... Mais pas maintenant. Le moment présent était consacré aux questions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moi-autobiographie-me.skyrock.com
Novaïa
Elément de Terre - Co Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1117
Age : 26
Race : Terre
Race du KyrKi : Loup Noir
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Les ruelles principales   Mer 5 Déc - 18:24

Oui... Lheure était aux questions. Mais aussi aux explications. Novaïa souhaitait plus que tout comprendre, cependant cela devait aller dans les deux sens. Si Failariel la questionnait sur sa vie, l'elfe devait lui répondre. Elle observa le père de son amie, il avait dû être un homme exceptionnel comme on n'en croise pas souvent. Pourquoi l'avait-on tué alors ? Et cette femme, la mère biologique de Failariel... Quel argument l'avait poussé à abandonner la chair de sa chair ? Comment pouvait-on refuser son enfant ? Lui donner la vie pour disparaître de la sienne. Novaïa était abasourdie.

Iilenö fit avancer un peu les choses en allant s'asseoir, il darda sur le groupe ses yeux dorés et luisants. La fatalité se lisait dans ses yeux en amande, il déclara d'une voix douce mais ferme:


- Je crois qu'on devrait tous raconter notre histoire. Peut-être cela nous aiderez à comprendre certaines choses étranges. Mais, pas de secret, la confiance est établie entre nous quatre et ce lien solide doit tenir. D'accord ?


Novaïa déglutit, à quoi jouait donc Iilenö ? Et si ses amies ne souhaitaient pas partager leur histoire ? Bien que l'idée ne soit pas mauvaise, la jeune femme doutait que Failariel ou Maranwë se confie ainsi à eux, sans pudeur ni honte. Elle rejoignit le Maître loup et s'assit à genoux, afin de réagir vite si quelque chose survenait ou attaquait... Elle posa son arc sur ses genoux et attendit, le coeur battant à tout rompre bien qu'elle garde un visage impassible.

_________________
X. Your heart and mine are only one.
X. Without you, I'm nothing...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://journal-dosura.forumotion.com
Failariel
Elément de Foudre - Modos Hrp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 909
Age : 25
Race : Humaine
Race du KyrKi : Licorne
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Les ruelles principales   Jeu 6 Déc - 0:18

Failariel attendit un instant avant de suivre le geste de son amie, mais finit par s'asseoir avec Maranwë près de Novaïa. Les esprits s'étaient reculés, comme pour laisser la parole aux vivants...
La jeune femme hésita avant de demander :


-Je... Je t'ai déjà raconté mon histoire, non ?


Bien sûr que la confiance régnait ! Et cela depuis presque le début de leur voyage. Elle devait bien faire confiance en l'elfe pour lui avoir raconté son but.

~Nous ne vous avons rien caché jusqu'à présent, ou alors ce que nous n'avons pas cité, c'était dû à une défaillance de ma mémoire ou celle de Failariel...~


La licorne s'était adressée au loup. Elle-même ne comprenait pas ce qu'elles devraient raconter de plus... A moins que les deux compagnons ne veuillent savoir pourquoi la jeune femme avait deux mères...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moi-autobiographie-me.skyrock.com
Novaïa
Elément de Terre - Co Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1117
Age : 26
Race : Terre
Race du KyrKi : Loup Noir
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Les ruelles principales   Lun 10 Déc - 21:49

Iilenö sentit la gêne l'envahir, la honte monta et Novaïa s'empressa de soulager son ami de sa gêne:

- Iilenö voulait sûrement savoir ce qu'on a pensé ou dit qui ai fait arriver les esprits jusqu'à nous ? Parce qu'on connaît respectivement nos histoires, excusez Iilenö il doit être un peu secoué n'est-ce pas ?


Le loup noir lui lança un regard soulagé, avec un soupçon de colère. On allait le prendre pour un loup sénil qui béguait n'importe quoi ! Puis il acquiesça et s'excusa platement. Novaïa souria au grand loup et se tournant vers ses amies elle dit de sa voix chantante:

- Bon ! Pour revenir à cette histoire d'esprits, je me souviens que peu avant que les esprits apparaissent je pensais justement à ma mère. Je l'ai peut-être appelé inconsciemment, j'avais...


Les mots moururent sur ses lèvres, le rouge monta aux joues de l'elfe et elle avoua:

- J'avais peur... Je... Je ne sais pas quoi faire pour cette malédiction, chaque seconde je sens la crise apparaître au dessus de moi, prête à fondre à chaque instant. La douleur est indescriptible, c'est comme si je mourrais sans vraiment mourir, comme si je portais d'un coup toutes les souffrances du monde dans un seul corps. Je suis terrorisée..


Elle étouffa un sanglot mais les larmes perlaient à ses yeux de topaze. Sa mère n'esquissa pas un geste, mais la tristesse se lisait clairement dans ses yeux. La jeune elfe se serra contre Failariel.

- Failariel, je ne veux pas mourir !

_________________
X. Your heart and mine are only one.
X. Without you, I'm nothing...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://journal-dosura.forumotion.com
Failariel
Elément de Foudre - Modos Hrp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 909
Age : 25
Race : Humaine
Race du KyrKi : Licorne
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Les ruelles principales   Lun 10 Déc - 22:27

Les deux compagnes accèptèrent les excuses de leurs amis avec grand sourire. Failariel comprenait que le loup soit un peu chamboulé. Tout le monde d'ailleur avait été sécoué par l'apparition miraculeuse des esprits.

- Ne vous en faite pas. C'est déjà tout pardonné.


Le sourire resta figé un instant sur le visage de la jeune femme, mais disparu au fur et à mesure que Novaïa parlait. Son amie souffrait de maux moraux et physiques, incontrolables ? Cela devait être très dur, devoir subir sans pouvoir agir...
Tout le monde à peur de la souffrance, d'être seul dans cette étape. Elle-même en était un superbe exemple : n'avait-elle pas été désespérée lors de sa séparation de sa KyrKi à la montagne ?
Quand l'elfe avoua sa crainte de mourir en s'apuyant contre son épaule, elle ne sut comment réagir. Elle était agenouillée sur le sol, les bras ballant. Ceux-ci finirent par venir se poser dans le dos de Novïa, pour la consoler...


- Moi aussi j'ai peur. J'ai peur de vous voir mourir, et de mourir moi-même. J'ai peur de ne pas pouvoir fait tout ce que je veux de ma vie. J'ai peur de rendre malheureux tous ceux que je rencontre. J'ai peur de ne pas être digne de mes parents, de ne pas être à la hauteur de la mission que je me suis confiée. J'ai peur aussi...


Puis elle se tut, consciente que le malheur de son amie devait être bien plus grand que le sien, et qu'à l'instant même, elle venait tout juste de se plaindre de son propre sort, alors que la jeune elfe était au bord des larmes.
De sa voix qu'elle voulut chaude, douce, rassurante, elle dit doucement :


- Tu ne partiras pas de ce monde avant d'avoir trouvé un moyen d'abréger tes souffrances. Tu ne quitteras pas ta vie non plus, tu ne laisseras pas ce roi gagner, alors que tous les chemins s'ouvrent à toi. Je ne t'autorise pas à abandonner. Tu dois perséverer. Je serrais avec toi, je t'accompagnerais, ne t'inquiète pas. Je te suivrais jusqu'à ma mort !


Mais à cet instant précis, que signifiait réellement le mot mort ? ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moi-autobiographie-me.skyrock.com
Novaïa
Elément de Terre - Co Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1117
Age : 26
Race : Terre
Race du KyrKi : Loup Noir
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Les ruelles principales   Mar 11 Déc - 22:01

Une bouffée de gratitude envahit Novaïa qui était plus que jamais heureuse d'avoir Failariel et Maranwë comme amies. Dans les bras de son amie, elle sentit le délicat parfum de la jeune femme. Elle remerciait Failariel de si bien comprendre sa douleur. Lorsque son amie parla de sa voix douce et chaude, elle pleura. Jamais une personne ne pourrait être aussi gentille et attentionée que Failairel. Jamais.

Iilenö avait suivi toute la scène sans broncher, sa compagne avait besoin d'être rassurée. Elle n'avait jamais eu de mère ni d'amis, personne à part son père, trop occupé pour écouter les chagrins de sa fille unique et lui, Iilenö, Maître Loup... Heureusement Failariel et Maranwë étaient apparus ! La joie égaya le regard du loup, elles étaient merveilleuses. Beaucoup de choses n'auraient pas été réalisées sans elles. Il leur était redevable.

Novaïa se dégagea doucement des bras de Failariel, elle s'était encore laissée aller comme une gamine. Pourtant cela lui avait fait tellement de bien de pleurer... Elle n'avait pas l'habitude, à Fondcombe elle s'était endurcie jusqu'à devenir aussi impénétrable qu'une pierre. Jusqu'alors personne à part Iilenö n'avait réussi à la comprendre. Failariel avait réussi à briser la coquille qui s'était formée autour du coeur de l'elfe. Se relevant, elle épousseta ses vêtements et maudissant le tremblotement de sa voix elle déclara:


- Nous devrions dormir, comme ça nous visiterons le village demain matin. Il fait trop sombre pour s'aventurer dehors.


La nuit était déjà bien avancée, il devait leur rester quelques heures avant que le soleil ne se lève.

_________________
X. Your heart and mine are only one.
X. Without you, I'm nothing...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://journal-dosura.forumotion.com
Failariel
Elément de Foudre - Modos Hrp
avatar

Féminin
Nombre de messages : 909
Age : 25
Race : Humaine
Race du KyrKi : Licorne
Penchant : Neutre

Inventaire & Expérience
Ors: 1 Pa 50 Pc
Niveau: 1
Expérience: 10 / 500

MessageSujet: Re: Les ruelles principales   Mar 11 Déc - 23:44

[HJ : j'adore ton nouveau kit !!!]

Les fantômes restaient toujours en retrait. A présent, Failariel craignait qu'ils ne disparaissent pendant leur sommeil. Le regard rassurant de son père la convainqui qu'elle pouvait aller se reposer. La journée avait été longue... Très longue. L'aube n'allait d'ailleurs pas tarder à se lever.

La jeune femme se releva pour aller chercher une couverture dans un placard ouvert. Elle préférait dormir à même le sol, en compagnie de Maranwë qui lui tiendrait chaud. Elle n'avait rien dit quand Novaïa lui avait proposé de dormir. Elle avait juste acquiessé d'un bref signe de tête. Elle savait à quel point son amie pouvait être malheureuse. C'était dur à supporter.

S'allongeant donc par terre, elle se blottit contre sa KyrKi, caressant son poil lentement, appréciant la chaleur que dégageait le corps de la licorne...


-Bonne nuit.


Elle était soudain redevenue très froide. Depuis un petit bout de temps, ses sentiments changeaient très souvent... Trop souvent. Et le pire était bien que ce changement radical était inexpliquable. Comme si elle avait la capacité d'ouvrir grand ses portes, puis de les refermer d'un coup, sans raison valable...
Se tournant sur le dos, le regard de la jeune femme se fixa sur une poutre en bois. Elle ne devait penser à rien. Elle ne voulait surtout pas réfléchir...
Trop tard. Elle était dure, incompréhensible. Novaïa devait se demander les raisons de sa froideur, et Failariel ne voulait pas que son amie pense que ce fut à cause d'elle. Ce n'était pas le cas. Jamais.


~Dors ! Dors jeune fille, demain un long chemin nous attend...~


Maranwë aussi avait sommeil. Les deux compagnes fermèrent les yeux, en même temps. Elles partirent peu à peu vers le pays des songes, des rêves enchantés. Aucun cauchemar ne parcera leurs paupières fines. Aucun malheur ne viendra les réveiller. La nuit est là, depuis longtemps. Bientôt, elle laissera place au soleil.

L'homme et les deux femmes reculèrent encore plus dans l'ombre. Ils allaient rejoindre leur pays, mais seraient toujours là si leurs enfants avaient besoin d'aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moi-autobiographie-me.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les ruelles principales   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les ruelles principales
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Arles, la Rome provençale
» GERBEROY aux roses
» troisième voyage en corse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kyrkillion :: Corbeille :: Corbeille Rp-
Sauter vers: